Maths, redoublement: Attal annonce des réformes pour

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Le ministre de l’Education Gabriel Attal a annoncé mardi une série de réformes pour “remettre de l’exigence” à l’école, au collège et au lycée en renforçant notamment l’enseignement des mathématiques et du français, dans un courrier adressé aux enseignants.

Parmi les mesures annoncées, une nouvelle épreuve du bac en mathématiques et culture scientifique sera créée en classe de première à partir de l’année scolaire 2025-2026, tandis que le diplôme du brevet sera indispensable pour entrer directement au lycée “à partir de la session 2025”. 

De nouveaux programmes seront mis en place en primaire, des “groupes de niveaux” en français et en maths au collège.

Les professeurs, et non les familles, auront désormais le dernier mot sur le redoublement.

“Ecole, collège, lycée: mon souhait est bien de remettre de l’exigence à tous les étages. Avec la science et le bon sens comme boussole”, souligne le ministre dans cette lettre, communiquée avant une conférence de presse de présentation de ces mesures prévue en début d’après-midi.

Estimant que “notre école a besoin d’une revitalisation pédagogique à la main des enseignants”, le ministre annonce notamment que les professeurs “auront désormais le dernier mot s’agissant du redoublement”, dans le premier degré (maternelle et élémentaire) comme dans le second degré (collège et lycée). Ils pourront aussi “recommander, voire prescrire” aux élèves des stages de réussite pendant les vacances scolaires “conditionnant leur passage dans la classe supérieure”.

Il avait récemment affirmé qu’il fallait “revoir” la “question du tabou du redoublement”.

Gabriel Attal indique aussi que “de nouveaux programmes s’appliqueront à l’école primaire, à commencer, dès septembre prochain, par les classes de la maternelle au CE2”, avec comme principes “la simplification” et “la clarification”. 

Concernant le collège, des groupes de niveaux seront créés “à compter de la rentrée prochaine” en 6e et en 5e pour les enseignements de français et de mathématiques, et “à compter de la rentrée de septembre 2025” en 4e et 3e. 

Par ailleurs, le brevet sera réformé pour renforcer son “exigence” et son obtention “conditionnera l’accès direct au lycée”. Les élèves qui ne l’obtiendront pas devront rejoindre une classe “prépa-lycée”.

Pour le lycée, le baccalauréat général et technologique, qui prévoit aujourd’hui une épreuve anticipée de français en fin de première, en comptera désormais une autre, “dédiée aux mathématiques et à la culture scientifique, pour l’ensemble de nos élèves”, annonce-t-il.

slb/alu/sp

Attal souhaite faire du brevet “un véritable examen d’entrée au lycée”
• Aurore MESENGE

Les professeurs auront le “dernier mot” pour valider le redoublement (Attal)
• Aurore MESENGE