Maura Healey, première gouverneure lesbienne élue aux Etats-Unis

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

La démocrate Maura Healey est devenue mardi la première gouverneure ouvertement lesbienne élue aux Etats-Unis, dans l’Etat du Massachusetts, un événement qu’elle a qualifié d'”historique”, au moment où une autre femme lesbienne, Tina Kotek, pourrait…

La démocrate Maura Healey est devenue mardi la première gouverneure ouvertement lesbienne élue aux Etats-Unis, dans l’Etat du Massachusetts, un événement qu’elle a qualifié d'”historique”, au moment où une autre femme lesbienne, Tina Kotek, pourrait être élue à la tête de l’Oregon.

“Je suis fière d’être la première femme et la première personne gay à être élue gouverneure”, a déclaré tout sourire lors d’un rassemblement à Boston Mme Healey que le président Joe Biden a félicitée par téléphone. 

“Ce soir je veux dire quelque chose à chaque petite fille et à chaque jeune personne LGBTQ (lesbienne, gay, bi, transgenre ou queer): j’espère que ce soir vous montre que vous pouvez être tout ce que vous voulez. Ce soir nous avons fait quelque chose d’historique”, a-t-elle lancé devant ses partisans qui l’ont prise dans leurs bras. 

Mme Healey, 51 ans, a facilement battu le républicain Geoff Diehl, adoubé par l’ancien président républicain Donald Trump, selon les chaînes de télévision Fox News et NBC dans ce petit Etat de la Nouvelle-Angleterre (nord-est) qui était dirigé depuis huit ans par un républicain, Charlie Baker, lequel ne se représentait pas.

Human Rights Campaign, association américaine de défense des droits des personnes LGBTQ a aussitôt salué dans un communiqué une victoire électorale “historique” aux Etats-Unis, Maura Healey “devenant la première gouverneure lesbienne du pays”, dans l’attente de résultats dans l’Etat de l’Oregon (nord-ouest) où Tina Kotek, une femme également ouvertement lesbienne pourrait aussi devenir gouverneure.

Pour la première fois dans l’histoire des Etats-Unis, des personnes LGBTQ étaient candidates mardi aux élections de mi-mandat dans chacun des 50 Etats américains, un record qui pourrait avoir une influence de taille sur le paysage politique du pays.

Quelque 678 personnes LGBTQ se présentaient aux scrutins lors desquels les Américains ont voté pour renouveler l’ensemble des sièges de la Chambre des représentants et un tiers du Sénat du Congrès de Washington. 

Toute une série de postes de gouverneurs et d’élus locaux sont également en jeu.

C’est une augmentation de près de 20% par rapport à la dernière élection, selon une analyse menée par le LGBTQ Victory Fund, qui aide à financer ces campagnes.

Quelque 90% de ces candidats sont démocrates.

La victoire de Mme Healey était très prévisible, elle a toujours été en tête dans les sondages et est appréciée comme défenseure des droits humains et, depuis 2014, procureure générale de l’Etat, l’équivalent de ministre de la Justice locale.

En outre, son adjointe au poste de lieutenant-gouverneure sera également une femme, Kim Driscoll. 

Ce sera la première fois que deux femmes dirigeront un Etat américain. 

Dans l’Etat conservateur de l’Arkansas (sud), une femme va également diriger l’exécutif pour la première fois: Sarah Huckabee Sanders, une républicaine, qui fut la porte-parole de la Maison Blanche de 2017 à 2019, sous la présidence de Donald Trump.

strs-nr/dax

Annonce par la maire de Boston Michelle Wu, le 8 novembre 2022, de l’élection au poste de gouverneure de l’Etat du Massachusetts de la première femme ouvertement lesbienne, Maura Healey, une première aux Etats-Unis
• Joseph Prezioso

Le Massachusetts élit la première gouverneure gay des États-Unis
• Lauren OWENS LAMBERT