Météo : La Fapeg demande aux parents de garder leurs enfants à la maison

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

N.D.
Vendredi 16 Septembre 2022 – 01h50

Rentrée Ecole Primaire Grand-Camp Parc (Rob) – © Roberto Birhus

Météo France a placé jeudi 15 septembre 2022 la Guadeloupe en vigilance orange à l’approche de la tempête tropicale Fiona. Les autorités préfectorales ont prévu la fermeture des écoles à midi. La Fapeg considère cela comme une cohérence. 

Le préfet, en lien avec la rectrice, a demandé aux collectivités de fermer les établissements scolaires à 12h ce vendredi. Mais à la Fapeg, ils considèrent ” cette décision comme étant d’une totale incohérence. Des milliers de Guadeloupéens vont se retrouver bloqués dans des embouteillages à la même heure avec, à certains endroits, des risques de montée des eaux. ” L’organisation de parents d’élèves a donc appelé les parents à garder leurs enfants chez eux ” dans la mesure du possible “.

Christine Gangloff-Ziegler a eu plaisir à visiter une classe de CP ” dédoublée ” en présence des parents d’élèves en ce jour de rentrée.

– J.D.

Michel Gédéon, président de la Fédération des associations de parents d’élèves (FAPEG)

Interrogé par Warren Chingan dans l’édition de 6h30 sur MFM radio, le président de la Fapeg a rappelé la position de son organisation.

” La Fapeg a une position de prudence. Nous savons comment sont nos routes et nous avons vécu il y a quelques années l’épisode Lenny et la cacophonie. En pareille circonstance, mieux vaut faire preuve de sagesse. Il y a des collectivités qui ont choisi de fermer toute la journée comme à Basse-Terre ou dans le privé. Il serait plus intéressant d’avoir une harmonisation et fermer les établissement toute la journée. Depuis notre création en 1986, nous militons pour une école ancrée dans la réalité guadeloupéenne. Ce sont ces éléments naturels et nous devons apprendre à vivre avec. Les décideurs politiques doivent être en lien avec notre réalité. Il y a des mesures qu’il faut prendre en concertation avec tous les acteurs de l’école. On ferme ? On ne ferme pas ? C’est une véritable cacophonie. La solution de sagesse est de fermer toute la journée. Ce sera plus simple. “