Meurtre d’Hélène Cétout-Tarcy : hommages et réactions

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Hélène Cetout-Tarcy, pharmacienne, tuée à coups de couteau à l’âge de 34 ans. • DR

Le meurtre de la Saint-Laurentaise Hélène Cétout-Tarcy, pharmacienne et sapeur-pompier volontaire, a engendré des répercussions.

La plupart des pharmacies du territoire ont fermé
leurs portes selon le mot d’ordre du syndicat. « Ce n’est pas
la première fois que le monde de la santé est victime de la
violence et l’insécurité. Il faut que l’ensemble des professionnels
montre leur solidarité », soutient Marc Ledy, président de
l’ordre des Pharmaciens de Guyane.

« Un échec total de l’État »

En termes d’actions, les députés de la Guyane
interpellent l’État pour une « refonte intégrale de sa
gestion » [de la Guyane]. « Ce meurtre met en lumière
l’échec total de l’État dit protecteur et nécessitent des autorités
publiques qu’elles s’attaquent aux racines de
l’insécurité. »

Pour Davy RImane et Jean-Victor Castor :
« Les Guyanais souffrent et la Guyane est dans un chaos
généralisé. Que cette Guyanaise et fière de l’être comme elle se
décrivait perde la vie est profondément injuste. La famille de Mme
Cetout-Tarcy est en deuil et toute la Guyane a mal. »

Une opération place nette ?

Sophie Charles, la mairesse de Saint-Laurent a
écrit au président de…