Ministre déléguée aux Outre-mer : une visite au pas de charge Guyaweb, site d’information et d’investigation en Guyane

The content originally appeared on: Guyaweb

Marie Guévenoux, la nouvelle ministre déléguée aux Outre-mer, sera en Guyane du dimanche 10 au mercredi 13 mars. Néanmoins, son programme transmis à la presse débute le lundi 11 mars. Nommée début février dans le gouvernement Attal, elle abordera des thèmes sécuritaire, sanitaire et économique à l’occasion de sa première visite officielle en Guyane. La ministre déléguée vient également préparer le déplacement du président Emmanuel Macron, attendu du 24 au 26 mars sur le territoire.  

À 48 ans, Marie Guévenoux est devenue le 9 février la nouvelle ministre déléguée aux Outre-mer, prenant la suite de Philippe Vigier, éphémère pensionnaire de la rue Oudinot où il aura passé un peu moins de six mois.

Membre de l’aile droite de la majorité, ancienne filloniste, Marie Guévenoux foulera le sol de la Guyane du dimanche 10 au mercredi 13 mars pour sa première visite officielle en Amazonie, après s’être rendue depuis sa prise de fonction à Mayotte et en Nouvelle-Calédonie.

Les trois jours de la visite guyanaise seront consacrés à « plusieurs sujets prioritaires pour la Guyane sur les volets sécuritaire, sanitaire et économique, notamment dans l’Ouest guyanais » indique la note aux rédactions transmise ce vendredi 8 mars par le ministère. Lundi 11 mars, Marie Guévenoux débutera sa visite par une cérémonie d’hommage national aux victimes du terrorisme, puis par une série de rendez-vous protocolaires sur Cayenne. En début d’après-midi, elle se rendra en effet à Saint-Laurent-du-Maroni lundi où elle inaugurera le centre de supervision urbain de la capitale de l’Ouest, la salle de contrôle des caméras de surveillance de la Ville, et participera à l’installation de la brigade fluviale de gendarmerie, l’une des quatre nouvelles brigades à voir le jour en Guyane conformément aux annonces gouvernementales lors des Assises de la sécurité. Enfin, la ministre visitera le poste de contrôle routier (PCR) de Margot.

De retour mardi 12 mars sur l’Île de Cayenne, après un crochet par le chantier de la future centrale électrique du Larivot (déjà visité en septembre par son prédécesseur…), Marie Guévenoux participera à Rémire-Montjoly à une action de l’opération policière « Place nette » et s’entretiendra ensuite, sans la présence des micros et objectifs, avec les représentants des services de sécurité et de la Justice … à Saint-Laurent (!?).

Son après-midi sera consacré à la visite d’un site d’extraction aurifère (légal ou illégal ? la note ne le précise pas) du côté de la piste Bélizon. La ministre conclura sa journée par une réception en préfecture des acteurs économiques de la Guyane, également sans la presse, et prendra le pouls des socio-professionels pour le président de la République, attendu en Guyane à la fin du mois.

Mercredi 13 mars, Marie Guévenoux assistera au Centre hospitalier de Cayenne à une présentation de la prise en charge des patients infectés par la dengue. La ministre déléguée poursuivra ensuite son déplacement aux Antilles (en Guadeloupe du 13 au 14 mars, puis en Martinique, du 14 au 15) en compagnie du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin. Une visite articulée autour de la sécurité, de la souveraineté alimentaire, de la vie chère, de la protection de l’environnement et de la modernisation de l’organisation territoriale de l’Etat.

Photo de Une : Marie Guévenoux, la nouvelle ministre déléguée aux Outre-mer lors d’une visite officielle en Nouvelle-Calédonie, fin février © Services de l’Etat