Multiples interpellations pour possession et usage d’armes à feu

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

La police a procédé à trois interpellations pendant le week-end pour des détentions et usage d’armes à feu.

L’archipel guadeloupéen a connude multiples agressions par armes à feu le week end dernier. Les unités de la police ont néanmoins procédé à des interpellations.

Arrestations suite à des tirs à Basse-Terre

Tout d’abord, dans la nuit de samedi (7 mai), peu après 2 heures, un homme contactait le commissariat de Basse-Terre pour signaler être blessé par arme à feu suite à des tirs d’un individu. La victime avait croisé son agresseur à la rue Salvadore Allende. Après une altercation, son agresseur revenait avec un fusil à canon scié et faisait feu à deux reprises en sa direction la blessant au bras et à la cuisse droite.
Après une reconnaissance, les policiers de la BAC ont procédé à l’interpellation du tireur à son domicile à Gourbeyre. 

Un peu plus tard dans la nuit de samedi (7 mai) peu avant 4h20, les policiers du commissariat de Basse-Terre surveillaient un véhicule suspect stationné aux abords de la résidence Louis Delgrès du chef-lieu. Un individu sortit du véhicule, fit feu, rangea l’arme à sa taille puis remonta à bord de la voiture. Le mis en cause était interpellé, l’arme et les munitions étaient appréhendées. Il était placé en garde à vue.

Une arme dissimulée sous le siège d’un scooter aux Abymes

Dimanche (8 mai) à 18h, les policiers de la BAC en patrouille rue Gaston Dorocant aux Abymes, remarquaient un groupe d’individus autour d’un scooter. Les policiers leur signalaient le mauvais stationnement du deux-roues. Le conducteur de l’engin, connu des services était aussitôt contrôlé. Les policiers remarquaient sous la selle, lors de la vérification du coupon d’assurance, une sacoche ouverte qui laissait apparaitre une arme de poing semi automatique avec un chargeur engagé de 10 cartouches de 9 mm avec l’inscription Glock. Il était interpellé et présenté à l’officier de police judiciaire de permanence.