Olivier-Marie Lucenay, jeune prêtre très populaire, quitte le clergé

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Rédaction web (avec J-M. H.)
Samedi 19 Mars 2022 – 17h01

Ordonné prêtre en 2014, Olivier-Marie Lucenay était devenu aumônier de la Pastorale de la rue et prêtre accompagnateur à l’aumônerie de la prison suite à son retour en Martinique l’an dernier, au bout d’un séjour de trois ans dans l’Hexagone. Le jeune curé robertin, qui avait été vicaire à Fort-de-France et au Lamentin, a annoncé son départ du clergé dans une lettre adressée cette semaine à l’archevêque de Martinique. 

Il avait réintégré le diocèse de Martinique l’an dernier, après trois ans d’absence. Mais cette fois-ci, il s’agit bien d’un départ définitif : Olivier-Marie Lucenay renonce à la prêtrise. Le jeune curé, né au Robert en 1982 et ordonné prêtre en 2014 à la cathédrale Saint-Louis de Fort-de-France, a fait part de sa décision de quitter le clergé dans une lettre adressée à Mgr David Macaire, archevêque de Martinique. Le prélat et le curé démissionnaire ont annoncé la nouvelle sur les ondes de Radio Saint-Louis ce samedi 19 mars. Olivier-Marie Lucenay a évoqué “une décision prise après une longue réflexion” durant son intervention en direct. 

“Après trois ans de discernement dans la prière, aidé des pistes de réflexion données par son père spirituel – ainsi que par des confrères dans le sacerdoce –, le Père Olivier-Marie Lucenay nous a fait part de sa décision de renoncer à l’état clérical”, a réagi le secrétariat général de la communication du diocèse de la Martinique par la voie d’un communiqué. “Ce choix qui est le sien doit être respecté”, ajoute le diocèse, précisant par ailleurs que le départ du jeune curé n’est le résultat “ni d’un coup de tête, ni d’une crise”, et n’est pas non plus “la conséquence d’un conflit”.

Après son ordination, père Olivier-Marie Lucenay avait été vicaire sur les paroisses de Saint-Christophe et Sainte-Thérèse pendant deux années, puis vicaire au Lamentin et aumônier des étudiants du campus de Schœlcher entre 2016 et 2018.

Engagement social

Durant ses premières années de sacerdoce, il avait marqué les esprits par son recours à la musique pour s’adresser à la jeunesse, mais aussi par son engagement social. Ainsi, en 2015, le curé était à l’initiative de la marche “Ansanm pou yo”, organisée dans les rues de Dillon avec les associations de quartier. 

En 2018, il avait quitté la Martinique et rejoint la paroisse de Vélizy en région parisienne, afin, entre autres, de renforcer une équipe de deux prêtres de la Communauté de l’Emmanuel. L’année dernière, Olivier-Marie Lucenay avait obtenu, en mai, un diplôme d’assistant de service social par le biais d’une validation des acquis de l’expérience. Fin août, il avait retrouvé le diocèse de Martinique, où il était devenu aumônier de la Pastorale de la rue et prêtre accompagnateur à l’aumônerie de la prison. Un retour qui aura été, finalement, de courte durée.

“Cette démarche difficile mérite la bienveillance et la discrétion de tous. Nous l’accompagnerons de notre prière”, souligne le diocèse dans son communiqué. “Les prêtres et l’archevêque saluent cette démarche d’honnêteté et de courage envers Dieu, envers lui-même, et envers l’Église Catholique”, conclut l’archevêché.