Pesticides : « Changer les normes d’analyses de l’eau au robinet »

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Alors que la justice pourrait prononcer un non-lieu dans l’affaire du chlordécone, l’association Puma et Florent Grabin estiment que le problème est plus global et que la sortie de crise est ailleurs que dans les arcanes des tribunaux. 

C’est un point de vue divergent d’un militant de longue date, président de l’association Puma. Dès les années 1970, Florent Grabin, aux côtés de Pierre Davidas, s’est attaqué à la question des pesticides, à une époque où les médias ne leur donnaient pas la parole.

Aujourd’hui, pour l’association Puma, face au scandale de l’empoisonnement aux pesticides, il faut sortir de la logique de procès. « On pourra avoir tous les arguments que l’on veut, la procédure a été mal faite dès le départ….


France-Antilles Martinique
580 mots – 11.05.2022