Plus nombreuses et plus formées : portrait démographique des femmes guadeloupéennes

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Pour la journée internationale des droits des femmes, l’INSEE Guadeloupe a publié une étude sur l’égalité hommes-femmes dans l’archipel. Première donnée, elles restent plus nombreuses que les hommes dans la population totale.

En Guadeloupe, sur les quelque 380 000 habitants, 54% sont des femmes et 46% sont des hommes. Si la part des hommes et des femmes est plus ou moins similaire avant 30 ans, les femmes qui disposent d’une meilleure espérance de vie sont sur-représentées après 75 ans.

Formées mais en galère

Pour le reste, la Guadeloupe présente un profil comparable à l’Hexagone. En effet, les femmes Guadeloupéennes sont en général très formées, et s’orientent volontiers vers les sciences humaines laissant les matières techniques, informatiques et scientiques aux hommes.

Et pourtant, elles peinent, plus que les hommes à stabiliser leurs carrières. C’est encore plus difficile pour celles qui sont moins formées. Parmi elles, seules 33.3% ont un emploi contre 43.3% des hommes.

La maternité un frein réel

En Guadeloupe alors que les femmes sont aussi actives que les hommes (70.3% contre 71.1%), elles sont aussi plus nombreuses à opter pour le temps partiel (11% contre 6%) un écart qui s’explique essentiellement par la survenue de la maternité. Les chiffres publiés par l’INSEE montrent que ce passage important dans la vie de femme signe un ralentissement fort de leur carrière. Seules 30.1% des mères de trois enfants occupent encore un emploi à temps plein contre 71.7% des pères.

Des mesures qui ont forcément un impact sur les revenus. En 2021 pour un temps de travail équivalant, les femmes sont payées 8% de moins que les hommes. L’écart va jusqu’à 15% dans certaines professions telles que chez les cadres.

Toujours cheffe de famille

Autre donnée sociale persistante, la monoparentalité. En Guadeloupe, les femmes sont plus souvent à la tête de foyers monoparentaux. En 2021, près de 26% des femmes entre 25 et 64 ans vivent seules avec leurs enfants contre 3.3% des hommes. De plus, les femmes s’envolent plus facilement du nid parental avant 30 ans. Ainsi, 56,9 % d’entre elles vivent encore chez leurs parents contre 74,0 % des hommes.