Ponte de tortues sur les plages de Martinique : cinq bons réflexes à observer

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

C’est une scène insolite mais pas inhabituelle : ce dimanche au Carbet, les gendarmes de la communauté de brigades de Saint-Pierre ont « sécurisé » la ponte d’une tortue sur une des plages de la commune. Le point sur l’attitude à tenir en cas de pareille découverte. 

Une tortue luth d’au moins 300 kilos venue pondre sur la plage du Carbet : la scène impressionnante et toujours assez magique n’est pas si inhabituelle en cette période. 

Aux Antilles, la saison des pontes s’étend en effet du mois de mars jusqu’en octobre. 

Calendrier pontes des tortues.- DR réseau tortues marines

Régulièrement, les riverains du bord de mer (moins de 10 kilomètres d’une plage) assistent à des pontes de tortues ou à l’émergence de nouveaux-nés. 

Cinq choses à retenir

Pour observer en toute bienveillance sans déranger le tortues, il faut respecter quelques consignes de base, comme le rappelle le réseau Tortues Marines de Martinique. À savoir : 

1 – Rester à 10 mètres derrière la tortue : la déranger provoque l’abandon des activités de ponte.

2 – Penser à éteindre toutes les sources de lumière artificielles (flash et torches qui désorientent les tortues. 

3 – En cas d’émergence, laisser faire la nature, mais il est possible de déplacer les obstacles entre le nid et la mer, chasser les prédateurs et faire une ” haie d’honneur ” avec les petits pour contenir le public

4 – Ralentir aux abords des plages particulièrement la nuit, les éclairages publics désorientent les tortues marines qui se retrouvent sur les routes et se font percuter.

5 – En cas de tortue marine en détresse ou morte, contacter le réseau échouage tortues marines de Martinique (RETOM) au 0696 234 235 

(*) Les tortues marines sont des espèces strictement protégées depuis 1993 aux Antilles françaises, il est interdit de les toucher et de les déranger.