Pourquoi le quotidien de La Réunion « boycotte » la Coupe du Monde de football au Qatar

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Pour la première fois, un journal français décide de ne pas assurer la couverture de la Coupe de Monde de football au Qatar, à cause, indique-t-il notamment, d’ « atteintes intolérables à la dignité et aux libertés humaines » ainsi qu’un non-respect de l’environnement.

À un peu plus de deux mois du début de la Coupe du Monde au Qatar, c’est un message qui monte. Et, devient, au fil des jours, de plus en plus audible et relayé. 

Bizarrement, depuis ce mardi 13 septembre, c’est en outremer que l’écho est le plus retentissant. Le Quotidien de la Réunion et de l’Océan Indien a ainsi tranché dans le vif par un titre sans équivoque à la Une de son édition d’hier, mardi : « Sans nous », apposé sur une photo d’un stade vide.  

« Au nom de ses valeurs, le Quotidien boycotte la Coupe du monde 2022 », précise, en sous-titre, le journal.

Le quotidien régional réunionais est le premier média français à s’afficher aussi radicalement. Et « la décision s’est prise en même pas cinq minutes. On s’est dit : on boycotte totalement l’événement. Même si la France est championne du monde, nous ne relaierons pas l’exploit sportif », explique son directeur Vincent Vibert à nos confrères de franceinfo. 

Prise de position difficile

Une prise de position, initiée par le service des sports, que le journal sait, malgré tout, difficile. « En optant pour une démarche aussi radicale nous allons mécontenter des lecteurs – qui auraient aimé trouver leurs informations habituelles sur la compétition – et des annonceurs – qui pensaient communiquer autour de l’événement. Mais nous la revendiquons au nom des valeurs proclamées le 13?septembre 1976. Au nom des valeurs pour lesquelles ces lecteurs et ces annonceurs nous font confiance depuis tant d’années », indique un article pour expliquer ce choix.