Proxénétisme aggravé au François : le surveillant pénitentiaire et sa compagne condamnés

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Jugés ce matin (vendredi 22 avril), Daniel N., 51 ans, propriétaire d’un logement au François où se déroulait des activités de prostitution et sa compagne Danièle L., 54 ans, qui vit avec lui, ont été diversement condamnés.

À l’audience, les deux prévenus ont affirmé, comme depuis le début de cette affaire, qu’ils n’étaient pas au courant des activités de prostitution qui se déroulaient dans ce salon de massage, situé dans une maison du François.

À l’issue des débats, le parquet a requis 12 mois de prison avec sursis pour la compagne du surveillant qui aurait eu un « rôle ponctuel, annexe et limité dans ce dossier ».

Pour Daniel N., le surveillant pénitentiaire, le procureur a requis 2 ans de prison avec mandat de dépôt et interdiction définitive d’exercer dans la fonction publique.

Il écope finalement d’une peine de 12 mois de prison ferme avec interdiction de porter une arme pendant 5 ans. Le tribunal ordonne la confiscation de la maison et de 15 000 euros présents sur le compte bancaire.
 

Relaxe partielle pour la compagne

Sa compagne, Danièle L., est relaxée pour la mise à disposition d’un local pour effectuer une activité de prostitution. Elle est condamnée à une peine de 4 mois de prison avec sursis qui pèsera sur ses épaules pendant 5 ans. Le tribunal ordonne également la confiscation de 10 000 euros présents sur le compte bancaire. 

Le couple était accusé de proxénétisme sur 5 personnes dans un bas de villa au François. En décembre dernier, trois autres protagonistes avaient déjà été condamnés dans ce dossier. Ils avaient écopé de peines allant de 4 mois à 1 an de prison avec sursis.

√ Le compte-rendu complet de l’audience à lire ce lundi 25 avril dans France-Antilles.