Qui est Yaël Braun-Pivet, la nouvelle ministre des Outre-Mer ?

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Inconnue du grand public, cette avocate de formation de 51 ans, députée de la République En Marche (LREM) entre au ministère de l’Outre-Mer. Portrait. La Guadeloupéenne Justine Bénin est, pour sa part, nommée secrétaire d’Etat chargée de la mer, en remplacement d’Annick Girardin.

Elle était pressentie à la Justice. C’est finalement à l’Outre-Mer, en remplacement de Sébastien Lecornu, nommé au ministère des Armées que Yaël Braun-Pivet fait son entrée au gouvernement.

Âgée de 51 ans et originaire de Nancy, cette mère de 5 enfants a commencé sa carrière d’avocate en droit pénal au barreau de Paris, avant de rejoindre celui des Hauts-de-Seine. Elle se présente comme une descendante de ” l’immigration slave, juive polonaise et juive allemande, avec des grands-parents entrés en France avec des visas touristes ” dans les années 1930.

D’abord militante au Parti socialiste, elle a ensuite rejoint la République en Marche. Elle s’est présentée sous la bannière LREM aux élections légistatives de 2017 où elle a été élue députée de la 5ème circonscription. Elle comptait se présenter pour un second mandat si elle n’avait pas été nommée ministre.
 

Déplacement aux Antilles fin 2021 et en Guyane en 2019

Très rapidement après son élection, Yaël Braun Pivet a été élue présidente de la commission des Lois, une des huit commissions permanentes de l’Assemblée nationale. Entre le 26 septembre et le 1er octobre dernier, la parlementaire s’était déplacée en Guadeloupe et en Martinique.

Lors de sa visite en Guadeloupe et Martinique en 2021- DR

Il s’agissait alors d’une visite dans le cadre du ” contrôle parlementaire de la loi du 11 septembre 2021 autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire dans les Outre-mer du fait de la contagiosité très élevée du variant Delta et de la faible couverture vaccinale de la population “, indique-t-elle, sur sa page internet.

Durant son mandat de députée, elle s’était également déplacée en 2018 à Mayotte et en 2019 en Guyane, ” pour se confronter à la réalité du terrain “.

Sa nomination a fait réagir la députée de La France Insoumise (LFI), Mathilde Panot, qui y voit un « cynisme ultime », désignant « celle qui a refusé, en pleine crise sanitaire, notre proposition d’activer le plan Orsec pour distribuer de l’eau à la population de Mayotte et de Guadeloupe qui n’en a pas ».

√ La liste complète des 27 nouveaux membres du gouvernement à consulter ici

Justine Bénin, secrétaire d’Etat chargée de la mer

Justine Benin remplace Annick Girardin, comme secrétaire d’Etat chargée de la mer. –

C’est une des surprises de ce gouvernement Borne : l’entrée de la Guadeloupéenne Justine Bénin, députée Modem sortante, comme secrétaire d’Etat chargée de la mer. Elle succède ainsi à l’ancienne ministre des Outre-mer de 2017 à 2020, la Saint-Pierraise Annick Girardin qui avait récupéré le nouveau portefeuille de ministre de la Mer. Le ministère a été rétrogradé secrétariat d’Etat, mais il permet à l’élue de la deuxième circonscription de la Guadeloupe de rejoindre le club fermé des ministres guadeloupéens après Lucette Michaux-Chevry, Marie-Luce Penchard et Victorin Lurel.

À l’Assemblée nationale, elle siège en tant qu’apparentée au groupe du Mouvement démocrate et apparentés. Elle s’est illustrée en étant à l’origine de la proposition de la loi sur la gouvernance de l’eau (avec le sénateur Théophile) et en étant rapporteure en juin 2019 de la commission d’enquête parlementaire sur la pollution au chlordécone en Guadeloupe et en Martinique à l’origine du plan chlordécone IV.

Justine Bénin est candidate à sa succession dans sa circonscription législative.