Réinventer la Guadeloupe, c’est mettre l’économie au centre de la vie du territoire

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Le développement portuaire, bien enclenché, doit se confirmer pour conforter la relance économique régionale. • GPMG

L’avenir de la Guadeloupe dépend de plusieurs facteurs, notamment économiques, sociaux, politiques et environnementaux. Le présent de la Guadeloupe pourrait également être façonné par des efforts visant à renforcer le lien social et à promouvoir l’inclusion sociale, en abordant les inégalités économiques, l’accès à l’éducation et aux soins de santé, ainsi que la préservation de la culture créole et des traditions.

Nous n’avons jamais autant parlé de politique
qu’en 2023 et en ce début de l’année 2024. Ainsi, deux experts
nommés par Emmanuel Macron, le président de la République, sont
actuellement en Guadeloupe pour travailler sur les questions de
l’évolution statutaire ou institutionnelle et dans le même temps
une commission ad hoc du Congrès des élus composée d’élus du
Département, de la Région, des maires, des parlementaires, des
partis politiques, mais aussi des experts de la société civile
planchent depuis le 29 janvier sur la question institutionnelle.
Parmi les réflexions en cours, on retrouve la question de la fusion
des deux collectivités, l’autonomie avec la fiscalité, ou encore la
refonte de l’intercommunalité. Et pourtant, les problèmes d’ordre
économique s’avèrent aujourd’hui cruciaux. Qui ne s’inquiète pas de
la hausse du coût de la vie depuis le choc d’inflation des deux
dernières années ? D’où vient cette inflation qui semble devoir
devenir structurelle ? Est-elle durable ? Quel est son impact sur
les salaires ou les retraites ?

Quid de la baisse de la consommation et des
investissements ? Quel sera l’impact sur la Guadeloupe de la crise
actuelle des finances publiques en France ? Comment protéger notre
épargne ?

Ces questions, beaucoup de Guadeloupéens se les
posent. Elles sont essentielles pour prendre les bonnes décisions
et protéger leur niveau de vie actuel et futur. Mais sont-ils assez
armés pour répondre à ces questions…