Simon Harris, TikTokeur assidu, va devenir le plus jeune Premier ministre irlandais

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Sauf coup de théâtre, il s’apprête à devenir, à 37 ans, le plus jeune Premier ministre irlandais. Simon Harris a connu une ascension politique fulgurante et compte sur sa maîtrise des réseaux sociaux pour redonner de “l’énergie” à son parti avant une série d’élections.

L’actuel ministre de l’Enseignement supérieur est pour l’instant le seul candidat pour succéder, à la tête du parti de centre droit Fine Gael, au Premier ministre Leo Varadkar, qui a démissionné mercredi à la surprise générale, estimant ne plus être “la meilleure personne” pour assumer ses fonctions.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’à lundi, mais personne ne devrait a priori se déclarer, Simon Harris ayant reçu le soutien d’une majorité de ses collègues au sein du parti.

Il devrait ensuite être désigné Premier ministre par le Parlement irlandais le 9 avril, battant ainsi de peu le record établi par le chef du gouvernement actuel, qui avait 38 ans quand il a accédé en 2017 au poste de “taoiseach”, le titre officiel du Premier ministre irlandais.

Déjà surnommé dans les médias “TikTok Taoiseach” (qui se prononce “Tee-shock”) du fait de son usage intensif des réseaux sociaux, Simon Harris a promis d’apporter “énergie et enthousiasme” lors de sa déclaration de candidature jeudi.

“Je veux aussi apporter mon expérience concrète de la vie”, a ajouté ce natif de la ville côtière de Greystones, près de Dublin.

Études de français

Fils d’un chauffeur de taxi et d’une assistante scolaire, Simon Harris a renoncé à finir ses études de journalisme et de français à l’université pour se consacrer très jeune à la politique.

Il a commencé par militer pour améliorer le sort des personnes autistes, sensibilisé par son frère atteint du syndrome d’Asperger, et a rejoint le parti Fine Gael lorsqu’il n’avait que 16 ans.

Il gravit ensuite rapidement les échelons, devenant élu local à 22 ans, député à 24 ans –ce qui lui vaudra le surnom de “bébé du Dail”, le Parlement irlandais– puis entre au gouvernement comme secrétaire d’Etat aux Finances en 2014, à seulement 27 ans.

“Je sais que de bien des façons, ma carrière a été un peu étrange (…) la vie s’est imposée à moi beaucoup plus vite que je ne l’aurais imaginé”, a-t-il reconnu lors d’un entretien au magasine Hot Press en 2022.

Nommé en 2016 ministre de la Santé, un poste qu’il occupera quatre ans et notamment au début de la pandémie de Covid-19, il sera loué pour son talent pour la communication mais critiqué pour le nombre de décès dans les maisons de retraite et pour ses gaffes occasionnelles.

Il a ainsi reconnu avoir été “idiot” en affirmant à tort que le Covid-19 était la 19e épidémie d’une série, alors que le nombre faisait référence à l’année de son émergence.

Millions d’abonnés

Père de deux enfants et marié à une infirmière en cardiologie, sa présence quotidienne sur les réseaux sociaux et en particulier sur TikTok, où il récolte plus d’un million de “likes” sur ses publications, a fait de lui l’une des personnalités politiques les plus visibles d’Irlande.

Certains reprochent toutefois à l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur d’en faire trop pour séduire les jeunes électeurs.

Lors d’un débat agité en commission parlementaire, il avait suscité l’incrédulité en utilisation l’expression “Chillax” (contraction de “chill out”, se détendre, et “relax”) auprès de ses pairs.

Raillé le lendemain, il avait répondu que “tous les jeunes savent ce que +chillax+ veut dire”.

Du fait de son âge et de ses talents de communication, ses opposants l’ont déjà surnommé “Leo 2.0”, une manière de pointer qu’il ne sera qu’une nouvelle version d’un style politique de l’actuel dirigeant qu’ils jugent déconnecté de la réalité.

Mais pour ses partisans, son enthousiasme pourrait redynamiser le Fine Gael, en troisième position dans les sondages à dix semaines des élections locales et du Parlement européen, et à un an des législatives.

pmu/mhc/cla/gmo/lch

Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a annoncé sa démission surprise cette semaine
• PAUL FAITH