Steven Mnuchin, ancien banquier et ministre de Trump au parcours atypique

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

L’ancien ministre de Donald Trump, Steven Mnuchin, qui veut réunir des investisseurs pour racheter le réseau chinois TikTok, est un banquier d’affaires au parcours atypique, issu d’une famille démocrate, qui a longtemps travaillé pour Goldman Sachs, et a produit des films à succès comme “Avatar”.

Agé de 61 ans, Steven Mnuchin s’était fait connaître du grand public en 2017, en devenant secrétaire au Trésor de l’ancien président républicain.

D’une loyauté sans faille à Donald Trump, il a pendant quatre ans navigué entre la Maison-Blanche et le Trésor, bâtiment voisin, et défendu la politique économique du président républicain, en l’emballant d’une touche plus policée.

Il essayait de promouvoir, au moins dans son discours, une version soft de l'”Amérique d’abord” chère à Donald Trump.

Steven Mnuchin était en première ligne dans la guerre commerciale menée par l’ex-président contre la Chine, et dans la négociation d’un accord commercial entre ce pays et les Etats-Unis signé en janvier 2020. Mais aussi dans la réforme des impôts de 2017, qui avait fait bondir le déficit américain.

Il avait soutenu Donald Trump lorsque celui-ci avait voulu interdire TikTok aux Etats-Unis en 2020, estimant que le réseau social chinois devait être vendu ou bloqué aux Etats-Unis à cause des inquiétudes pour la sécurité nationale.

Après la défaite de Donald Trump en 2020 à l’élection présidentielle, Steven Mnuchin a fondé la société de capital-investissement Liberty Strategic Capital, via laquelle il a participé début mars à la recapitalisation de la banque en difficulté New York Community Bancorp.

“Avatar” et “Suicide Squad”

Produit de l’élite vilipendée par Donald Trump, Steven Mnuchin a un CV atypique: études à l’université de Yale, travail chez Goldman Sachs pendant presque deux décennies, création d’un fonds d’investissement avec le soutien du financier démocrate George Soros, mais aussi des succès dans la production de films comme “Avatar” et “Suicide Squad”.

Chez Goldman Sachs, où son père a passé 35 ans et dont son frère aîné a été vice-président, il a notamment salué l’émergence de produits financiers complexes, qui ont eu une responsabilité importante dans la crise financière de 2008. 

Quittant la banque en 2002, il a ensuite créé le fonds d’investissement Dune Capital, qui investit dans le cinéma et la production de films.

La crise financière de 2008 le ramène à ses premières amours. Il convainc les milliardaires George Soros et John Paulson de racheter aux enchères pour 1,55 milliard de dollars la banque en faillite IndyMac, spécialisée dans les prêts hypothécaires “subprime”.

Rebaptisé OneWest Bank, l’établissement renoue très vite avec les bénéfices, au prix d’évictions tous azimuts. Il sera revendu en 2014 pour plus du double de la mise initiale.

Steven Mnuchin est marié à l’actrice d’origine écossaise Louise Linton, 43 ans, avec laquelle il a eu une fille à l’automne dernier. Il a trois autres enfants d’une précédente union.

Issu d’une influente famille juive de New York, de tradition démocrate, ce grand brun a surpris son entourage quand il est devenu directeur financier de la campagne de Donald Trump en avril 2016.

“Pourquoi?”, se souvient s’être interrogé Ben Bram, son ami et ancien collègue chez Goldman Sachs.

La presse économique lui avait alors prêté l’intention de s’installer au Trésor, afin d’ajouter la touche finale à un parcours l’ayant conduit dans les principales sphères du pouvoir aux Etats-Unis, de Wall Street à Washington.

Lors de son audience de confirmation au Congrès en 2017, il avait été critiqué pour avoir géré des fonds d’investissements dans des paradis fiscaux, comme les îles Caïmans, et pour avoir omis de signaler aux élus quelque 100 millions de dollars d’actifs.

jul/vmt/er

Steven Mnuchin, alors secrétaire au Trésor, lors d’une audience au Capitole, le 10 décembre 2020 à Washington
• Sarah Silbiger