SudLib : la direction cherche une sortie de crise

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Les lignes de bus du réseau SudLib restent fortement perturbées. Unité Sud Transport s’explique.

Il n’y a toujours pas d’amélioration sur le réseau SudLib : de nombreuses lignes sont à l’arrêt. “En dépit des efforts déployés depuis plusieurs mois, l’entreprise connaît des difficultés d’approvisionnement dans un contexte de crise mondiale touchant particulièrement les pièces détachées et les composants électroniques”, explique dans un communiqué Unité Sud Transport. “Nous décomptons actuellement 24 véhicules immobilisés. L’augmentation galopante des prix du transport vient ajouter une difficulté supplémentaire à une situation déjà très complexe. C’est dans ce contexte, et pour ces raisons que l’entreprise, face au nombre croissant de problématiques techniques de sa flotte de véhicules a pris l’initiative de mettre en œuvre une offre de service dégradée consistant à affecter un véhicule sur deux lignes de transport qu’il dessert alternativement”.

Cette pratique, dite de lignes jumelées, permet de desservir le plus grand nombre tout en mobilisant moins de matériel ; la continuité du service public est ainsi assurée. Toutefois, Unité Sud Transport dit avoir conscience de la gêne occasionnée aux usagers par cette pratique et s’excuse face aux désagréments rencontrés sur le réseau.

“Aucune incivilité ne reste sans traitement”

Unité Sud Transport revient aussi sur l’agression dont a été victime au François un conducteur. “Notre réseau fait l’objet, depuis ce mercredi 12 octobre 2022, d’une paralysie du fait de l’appel du syndicat CSTM à l’exercice d’un droit de retrait généralisé”, rappelle Unité Sud Transport. Et de poursuivre : “Sur le plan de la sécurité de nos véhicules, nous soulignons que seuls ceux d’entre eux présentant une conformité aux contrôles techniques et parfaitement fonctionnels sont utilisés sur le réseau”. Unité Sud Transport se défend d’une quelconque mise en danger de son personnel et des usagers transportés. Sur le plan de la santé et de la sécurité de ses collaborateurs, l’entreprise affirme son engagement dans le domaine : procédure agressions, campagne de communication incivilités, formation à la gestion des conflits, suivi des risques psychosociaux, convention de partenariat avec la gendarmerie. “Ce sont autant d’actions menées dans l’objectif de sécuriser nos personnels”, insiste Unité Sud Transport. “Aucune incivilité ne reste sans traitement et l’entreprise s’inscrit ouvertement et complètement dans une stratégie zéro incivilité”. Et de conclure : “Nous mettons en œuvre tous les moyens possibles, afin de sortir de cette situation de crise et de permettre une reprise des services”.