Triple meurtre : un suspect chinois recherché

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Les éléments de l’enquête dans l’assassinat de la famille Ho-Wen-Tsaï sortent petit à petit. On en sait davantage sur le principal suspect.

On ne connaît toujours pas les raisons de l’assassinat de Patrick Ho-Wen-Tsaï, sa sœur Andrée et sa fille de 19 ans, dans la nuit de vendredi à samedi. En revanche, on en sait plus sur la manière dont les faits se sont déroulés.

A lire aussi

 

Un principal suspect originaire de Chine

Le principal suspect est né le 11 juillet 1983 en Chine à Zhejiang, dans l’Est de la Chine. Il se serait rendu dans le libre-service juste avant la fermeture. Il s’y serait caché. On retrouve cette personne bien plus tard vers son domicile rue de Lallouette à 3 h 06. Les images de vidéosurveillance le montrent très agité et torse nu. Il va rester visible, en train de multiplier les aller-retours jusqu’à 3 heures 30 puis à quatre heures du matin, il n’apparaît plus.

Une photo d’un passeport circule sur les RS. Il serait celui du principal suspect dans le triple meurtre de samedi.
• DR

C’est sûrement à ce moment-là qu’il décide de fuir vers le Suriname, puis Amsterdam, direction la Chine, d’après les derniers éléments recueillis par notre confrère de Guyane la 1ère, Laurent Marot. L’avion devrait arriver en Chine vers 22 h 30 heure de chez nous. Un mandat d’arrêt international a été émis.

Des traces de sang dans la rue Catayée

Des traces de sang sont visibles sur le béton du trottoir de la rue Justin-Catayée jusqu’à son domicile. Elles empruntent le chemin macabre jusqu’au libre-service de la famille assassinée qui fait l’angle de cette rue et de celle du Lieutenant-Becker.

Des traces de sang vont du domicile du suspect jusqu’au libre-service dans la rue Justin Catayée.
• Gérôme GUITTEAU, [email protected]

Le suspect serait en Guyane depuis deux ans. Il a travaillé quelques semaines pour un restaurant de la route de Montabo, mais ni lui ni son épouse ne trouvaient du travail. Ils prévoyaient de repartir en Chine selon des témoignages.

L’homme était un joueur de Mah-jong qu’il pratiquait en misant des grosses sommes d’argent. “Il devait beaucoup d’argent”, assure une source anonyme.

Le domicile du principal suspect dans le triple meurtre de samedi a été perquisitionné.
• Gérôme GUITTEAU, [email protected]

Le voisinage était abasourdi par l’accusation portée à l’encontre de cette personne. “Il était très calme, souriant. Très discret”, assure une dame rencontrée à proximité de l’immeuble. “Il a pris des calottes déjà mais n’a jamais répondu. Il n’était pas du tout impulsif. Je ne comprends pas”, confie une autre source anonyme.

Le mystère reste entier

L’hypothèse du contrat devient donc plausible. Ainsi, le spectre de la mafia chinoise réapparaît, après le triple meurtre de 2009 à Rémire-Montjoly, ce que réfutent des membres de la communauté : “En 2009, il y avait eu des trafics de papiers. Le père de famille avait truandé beaucoup de Chinois. Là ce n’est pas le cas. Il n’existe aucune histoire sur [Patrick Ho-Wen-Tsaï]. C’était un travailleur, qui ne jouait à aucun jeu de hasard. Il était respectueux et n’élevait jamais la voix.”

Le mystère reste donc entier sur les raisons qui ont poussé une personne à effacer de la terre trois vies en les poignardant puis en essayant de les égorger.

A lire aussi

A lire aussi