Vieillissement de la population : fatalité ou source d’espérance ?

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Le vieillissement de la population se vérifie aussi sur le marché du travail. • DR

« Démographie, emploi, chômage ». Les thématiques récemment soulevées par le service « études, statistique et évaluation » de la Deets (Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités) ciblent une frange en expansion de la population guadeloupéenne : les seniors. Un tour d’horizon moins pathogène et plus positivement nuancé s’impose, à propos d’un phénomène social qui s’apparente, pour certains, à une véritable « bombe à retardement » silencieuse…

Aux dires récurrents de l’Insee (Institut national
de la statistique et des études économiques), la Guadeloupe est
touchée, depuis le début du siècle, par le vieillissement de sa
population et l’augmentation du nombre de ses seniors. Une
préoccupation larvée, source d’inquiétudes et de préoccupations
financières pour les familles aidantes comme pour les
intéressé.e.s.

Que dénoncent les statistiques récentes
?

De toutes les régions de France hexagonale et des
Outre-mer, ce sont bien la Guadeloupe et la Martinique qui figurent
en tête du peloton national quant à une baisse constante de leurs
populations, « uniquement due, pour le moment, à un solde
migratoire négatif », précise la Deets, dans sa dernière étude
démographique publiée en novembre. « Le solde naturel
(naissances moins décès) reste encore légèrement positif en
Guadeloupe, mais est très inférieur au déficit migratoire qui
perdure. »

Autrement exprimé, « le nombre d’arrivées sur
le territoire ne compense pas les départs, en particulier des plus
jeunes pour la poursuite des études ou pour trouver…