Yolène Duchaudé remporte la finale régionale de Ma thèse en 180 secondes

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

La finale régionale de “Ma thèse en 180 secondes” de l’Université des Antilles a eu lieu ce samedi 19 mars à l’amphithéâtre Charles Julius au campus de Scheolcher en Martinique et c’est la Guadeloupéenne Yolène Duchaudé qui a obtenu la première place.

Ils étaient 9 doctorants à s’affronter lors de la finale régionale 2022 de “Ma thèse en 180 secondes” dans l’amphithéâtre Charles Julius en Martinique. Deux hommes et 7 femmes de Martinique et Guadeloupe ont mis à l’honneur leur sujet de thèse issus des domaines de la gestion, de l’économie, la sociologie, les mathématiques, la biochimie, et autres encore…

Le concours s’est déroulé à la fois en présentiel et en visioconférence pour ce qui est du public. Entre présentation brillantes des thésards, prestation musicale d’étudiants de l’université et débat, la bonne ambiance primait dans cet amphithéâtre en ce samedi matin.
 

Un choix difficile

Il semble que le choix ait été difficile pour les membres du jury qui ont mis un certain temps afin de définir les vainqueurs de cette finale régionale. “Le jury a eu une tâche extrêmement difficile”, a d’ailleurs confirmé l’un des membres du jury.

Yolène Duchaudé remporte le 1er prix du jury – DR

Plusieurs prix étaient mis en jeu, les trois premières places décernées par le jury, le prix du public présent et le prix des internautes. C’est donc la Guadeloupéenne Yolène Duchaudé qui a remporté le premier prix décerné par le jury. La jeune doctorante a fait mouche avec la présentation de sa thèse qui devrait aboutir à la fabrication d’un anti-moustique 100% local, sain pour la peau et l’environnement à base de nos plantes locales “à haut potentiel anti-moustiques”. En trois minutes, Yolène Duchaudé a su faire comprendre le but de son travail entre humour, référence à l’actualité et science. Un travail qui consiste à créer un barrage odorant efficace contre les moustiques aux Antilles. Ainsi, en plus de son trophée, Yolène Duchaudé est repartie avec un chèque de 1250 euros, un autre de 750 euros, une tablette, un ordinateur portable et des goodies généreusement offert par les sponsors du concours.
 

Les autres lauréates

Degrâce Batantout : doctorante en Guadeloupe, remporte le 2ème prix du jury mais également le prix des internautes. Elle a présenté sa thèse sur l’antibiorésistance.

Catherine Salomon, doctorante en Martinique, a quant à elle remporté le 3ème prix du jury après la présentation de son sujet de recherche sur “l’éducation au développement durable, les graines du savoir peuvent-elles être plantées en hors sol ?”.

La Martiniquaise Laurie-Anne Rosamont, est celle qui remporte le prix du public. Laurie-Anne Rosamont a présenté sa recherche sur des séquences rétrovirales liées à l’ADN de nos populations antillaises en vue d’un traitement contre une maladie.

Laurie-Anne Rosamont – DR
Yolène Duchaudé fait son doctorat en Guadeloupe – DR

Laurie-Anne Rosamont est donc sélectionné aux côtés de Yolène Duchaudé pour la demi-finale nationale qui aura lieu les 8 et 9 avril prochain à Paris.

Finale régionale de Ma thèse en 180 secondes – DR