Local News

The content originally appeared on: Guyaweb Réunis en Congrès à Versailles, les parlementaires ont voté ce lundi 4 mars pour l’inscription dans la Constitution du droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Une manière de sanctuariser ce droit à l’avortement obtenu en 1974 et remis en question dans de nombreux pays.  L’issue ne faisait guère de doute après les votes favorables la semaine dernière de l’Assemblée nationale (493 députés contre 30) et du Sénat (267 voix contre 50)...

PR News