Aucune sanction à l’encontre de Marie-Laure Piazza dit le CSM : “Même si la première présidente de la cour (…) a pu parfois ne pas faire preuve de délicatesse”, ses “manquements” ne sont pas “des fautes disciplinaires” Guyaweb, site d’information et d’investigation en Guyane

The content originally appeared on: Guyaweb
Première fois qu’une 1ère présidente de Cour d’appel était devant le CSM

Le conseil supérieur de la magistrature, l’organe disciplinaire de la profession, a rendu aujourd’hui sa décision concernant Marie-Laure Piazza sur son action en tant que 1ère présidente de la Cour d’appel de Cayenne. Les avocats l’ont reçue en premier par mail sécurisé puis la presse a reçu ce communiqué du Conseil supérieur de la magistrature qui dit en substance ceci : « Même si la première présidente de la cour (…) a pu parfois ne pas faire preuve de délicatesse, les manquements qui lui sont reprochés ne sauraient être analysés en des fautes disciplinaires » a dit le Conseil dans…