Home jacking à Saint-Laurent, 3 soignantes métropolitaines du CHOG victimes et reparties, le procès d’un des auteurs… Guyaweb, site d’information et d’investigation en Guyane

The content originally appeared on: Guyaweb

Ah l’accueillante Guyane, deux infirmières et une sage-femme venues de métropole au Centre hospitalier de l’ouest guyanais, qui étaient en colocation sur Saint-Laurent du Maroni, ont été victimes d’un home-jacking et ont échappé de peu au viol, la nuit du 5 au 6 avril 2020. Le procès d’un des auteurs a eu lieu à Cayenne, le vendredi 26 janvier dernier. Il était en «cavale» au moment des faits, il n’était pas revenu d’une autorisation de sortie à la prison de Rémire où il était détenu ! Ambiance Veste adidas, cheveux rasta assez longs, en visioconférence depuis la prison de Val-de-Reuil…